Les derniers sauvages

  • CLAAE
  • 2018
  • 268
  • BE
  • Udgave er ikke defineret
  • 9782379110061
0

Le temoignage d'un aventurier, a l'ecoute de son prochainEn mars 1842, Max Radiguet, secretaire de l'amiral du Petit-Thouars est a bord de la fregate Reine-Blanche lorsque la flotte francaise quitte Valparaiso a destination des Marquises tant convoitees pour en prendre possession. Les Francais s'installent, pacifient les iliens, affrontent les deserteurs de baleiniers refugies sur ces terres paradisiaques perdues dans l'ocean Pacifique.Curieux de nature, l'auteur va a la rencontre des Marquisiens et relate leur quotidien, leurs coutumes dans cet ouvrage illustre par quelques-uns de ces croquis. L'avenir de ces habitants au contact de la societe occidentale inquiete l'auteur. Ce livre est un incontournable de la litterature de voyage, toujours d'actualite.EXTRAITDans les derniers jours du mois de mars 1842, la fregate la Reine-Blanche, l'aile ouverte aux brises alizees, quittait Valparaiso et se dirigeait vers le couchant. Elle avait a son bord un brave amiral que ses gouts et ses antecedents preparaient a toutes les entreprises glorieuses, deux capitaines de fregate, une compagnie supplementaire de marins, le materiel et les ustensiles indispensables a un corps de troupes destine a tenir campagne. L'intention d'occuper un pays etait donc manifeste. Quel etait ce pays ? C'est ce que nous ignorions encore en perdant de vue les cotes du Chili, bien que nos conjectures ne se fussent point egarees. Un soir, enfin, trois jours apres le depart, le tambour rassembla sur le pont le nombreux personnel de la fregate, et la lecture d'un ordre du jour confirma nos suppositions : nous allions planter le drapeau de la France sur les iles Marquises de Mendoca.A PROPOS DE L'AUTEURMaximilien-Rene Radiguet est ne en 1816 a Landerneau et decede en 1899 a Brest apres avoir mene une vie bien remplie de voyages (Haiti, Amerique du Sud, Oceanie). Il publia ses recits illustres de ses dessins et des romans lorsqu'il etait en France. Apres ses sejours a l'etranger, mene une vie mondaine et intellectuelle a Paris, il retournera en Bretagne a la fin de sa vie.