Pas d'oignons pour le Leon

  • Editions Alain Bargain
  • 2017
  • 223
  • BE
  • Udgave er ikke defineret
  • 9782355503009
0

Une etrange malediction s'abat sur le Leon...Les oignons roses, les &quote;Johnnies&quote; : le patrimoine et l'histoire de Roscoff. Mais oignons de Roscoff et primeurs du Leon, tout, soudain, pourrit sur pied. Comme si la terre, revoltee, refusait desormais de produire ! &quote;L'accident climatique&quote; qui sevit sur le Finistere explique-t-il tout ? Un suicide qui pourrait ne pas en etre un, d'etranges signaux, de mysterieux coups de feu et des empoisonnements bizarres incitent le commissaire Morand a en douter. Son enquete epargnera-t-elle le Leon de l'apocalypse ?Malediction ou premeditation..? Decouvrez le denouement inattendu du second tome des enquetes du commissaire Morand !EXTRAITCela faisait maintenant cinq jours qu'il n'y avait presque plus d'aurore. Les memes nuages noirs et bas semblaient arrimes a la terre qu'ils detrempaient de leur pluie fine et obstinee. Des trainees grises enveloppaient les arbres et les toitures, donnant au paysage un aspect cotonneux et informe.Debout sur le seuil de sa maison, Jean-Yves Guillevic cherchait du regard une trouee bleuatre qui annoncerait une percee du soleil. Mais de Roscoff, a l'est, jusque du cote de Tevenn, a l'ouest, ce n'etait qu'une masse sombre et immobile. La pointe de Perharidy se confondait avec la plaque, sans ecume, de la mer. Seuls ses lampadaires et son phare encore allumes permettaient de localiser l'ile de Batz.A sept heures du matin ! Un 30 mars ! De memoire de Finisterien, Jean-Yves Guillevic n'avait jamais vu ca. Meme les mouettes avaient disparu, comme effrayees.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEEditions Bargain, le succes du polar breton - Ouest FranceA PROPOS DE L'AUTEURNe en 1945, Alain Couprie est professeur emerite des Universites. Auteur de biographies et d'ouvrages sur le XVIle siecle ainsi qu'en collaboration de dictionnaires, il partage aujourd'hui son temps de retraite entre la banlieue parisienne, la Bourgogne et la Bretagne.Ce sont d'ailleurs des amities bretonnes et de reguliers sejours en Bretagne qui lui ont donne l'idee d'y camper l'action de ses romans policiers.